Au bois Marguerite (Trad. québécois)

Voici une chanson que j’aime beaucoup jouer, tirée de l’album « Le bruit court dans la ville » et chantée par André Marchand. J’aime beaucoup son côté très galant et le refrain m’a très vite accroché.

Paroles :

Marguerite s’en va-t-au bois, pour cueillir des noisettes (bis)
Mais la branche est si haute, Marguerite si petite

Refrain :
Au bois Marguerite, au bois Marguerite

Au bout de son doigt gauche, une épine s’enfonce (bis)
Oh ! elle a tant pleuré, qu’elle s’est endormie

Oh ! elle a tant pleuré, qu’elle s’est endormie (bis)
Tout près vint à passer une cavalerie

Le premier qui la voit dit: Oh ! qu’elle est petite (bis)
Le deuxième qui la voit dit: Oh ! qu’elle est jolie

Le troisième qui la voit dit: Elle sera ma mie (bis)
Si bien qu’au bout d’un an, Marguerite s’y marie

Ils ont eu trois enfants, ce sont trois capitaines (bis)
Le premier à Paris et l’autre en Angleterre

Et l’autre à la maison, pour faire comme son père (bis)
Caresser les jeunes filles dans les petits coins noirs

2 réflexions sur “Au bois Marguerite (Trad. québécois)

  1. Celle-ci est une des plus belles chansons, simple, plein de grâce et de rythme. Tu fais une interprétation magnifique. Bravo, François-Félix!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s