Réveillez-vous belle endormie (Trad. Québécois/Français)

« Réveillez-vous belle endormie », ou simplement « La belle endormie », est une chanson que j’ai découverte presque simultanément dans le répertoire du Poème Harmonique (d’où me vient aussi « N’èran tres fraires ») et dans l’excellent disque « Portraits » du trio québéco-irlandais Sophie & Fiachra.

Avec un peu de recherche, j’ai constaté que les très nombreuses versions françaises de cette pièce semblent être pour la plupart originaires du Sud-Ouest de la France. En Amérique du Nord, des versions ont été collectées au Canada français, mais aussi en Louisiane. La version que je joue ici est à mi-chemin entre les versions française et québécoise citées plus haut, qu’il s’agisse du tempo ou des paroles.

Paroles :

Réveillez-vous belle endormie
Réveillez-vous car il fait jour
Mettez la tête à la fenêtre
Vous entendrez parler d’amour

C’est votre amant, ici, qui vous parle
Il a la voix si belle et si douce
C’est votre amant, ma demoiselle
Qui vient pour parler avec vous

La belle a mis le pied à terre
Tout doucement s’en est allée
D’ une main elle ouvre la porte
Entrez galant si vous m’aimez

Je ne dors pas lorsque je veille,
Toute la nuit je pense à vous,
Toute la nuit mon cœur sommeille
Ma belle amie marions-nous.

En as-tu parlé à ton père
La belle, que tu voulais m’aimer?
J’en ai parlé, il m’a refusée
Galant, il faut pas y penser

Je m’en irai en ermitage
Finir mes jours au bord d’un rocher
Ma nourriture sera l’herbage
L’eau de mes pleurs sera ma liqueur

Au bois Marguerite (Trad. québécois)

Voici une chanson que j’aime beaucoup jouer, tirée de l’album « Le bruit court dans la ville » et chantée par André Marchand. J’aime beaucoup son côté très galant et le refrain m’a très vite accroché.

Paroles :

Marguerite s’en va-t-au bois, pour cueillir des noisettes (bis)
Mais la branche est si haute, Marguerite si petite

Refrain :
Au bois Marguerite, au bois Marguerite

Au bout de son doigt gauche, une épine s’enfonce (bis)
Oh ! elle a tant pleuré, qu’elle s’est endormie

Oh ! elle a tant pleuré, qu’elle s’est endormie (bis)
Tout près vint à passer une cavalerie

Le premier qui la voit dit: Oh ! qu’elle est petite (bis)
Le deuxième qui la voit dit: Oh ! qu’elle est jolie

Le troisième qui la voit dit: Elle sera ma mie (bis)
Si bien qu’au bout d’un an, Marguerite s’y marie

Ils ont eu trois enfants, ce sont trois capitaines (bis)
Le premier à Paris et l’autre en Angleterre

Et l’autre à la maison, pour faire comme son père (bis)
Caresser les jeunes filles dans les petits coins noirs

Qui me passera le bois (Trad. québécois)

Voici mon adaptation de « Qui me passera le bois », une chanson que j’affectionne beaucoup et que j’ai découverte dans le premier CD que Grey Larsen et André Marchand ont fait ensemble, « The Orange Tree ». Il s’agit d’une chanson québécoise traditionnelle.

Paroles :

Ah! Qui me passera le bois2, moi qui est si petite?
C’est ce monsieur que voilà là, n’a-t-il pas bonne mine?

Refrain :
Belle attendez là, belle attendez
J’irai vous reconduire

C’est ce monsieur que voilà là, n’a-t-il pas bonne mine?
Quand il fut au milieu du bois, il se mit à courir

Quand il fut au milieu du bois, il se mit à courir
Oh, qu’avez-vous mon bon monsieur, qu’a-vous à tant courir?

Oh, qu’avez-vous mon bon monsieur, qu’a’vous à tant courir?
J’entends venir les loups là-bas, qui nous suivent à la rive

J’entends venir les loups là-bas, qui nous suivent à la rive
Quand ils eurent traversé le bois, la belle se mit à rire

Quand ils eurent traversé le bois, la belle se mit à rire
Belle qu’avez-vous, belle qu’avez-vous, qu’à-vous à tant rire?

Belle qu’avez-vous, belle qu’avez-vous, qu’à-vous à tant rire?
Je ris de moi, je ris de toi, de ta poltronnerie

Je ris de moi, je ris de toi, de ta poltronnerie
D’avoir pris les perdrix du bois pour des loups en furie

2 « m’aidera à passer le bois »

N’èran tres fraires (Trad. occitan)

« N’èran tres fraires » est une magnifique chanson traditionnelle occitane que j’ai découverte en écoutant les CDs du Poème Harmonique. Vous pouvez écouter leur version ici.

J’ai fait un peu de recherche pour prononcer aussi correctement que possible les paroles, mais mon occitan est sans doute trop teinté de mon espagnol et/ou de mon accent québécois pour être très juste.

Voici les paroles

En occitan :

N’èran tres fraires
N’an qu’ua sòr a maridar. (bis)
L’an maridada
Au mei maishant deu vesiat.
L’a tant batuda
Dab un baston de verd pomèr,

L’a tant batuda
Dab un baston de verd pomèr, (bis)
Que l’a sacrada
De la tèsta dinc a son pè.
Sa camiseta
A l’aigueta se’n va lavar.

Mentre que lava,
Tres chivalièrs van arribar. (bis)
Hòu, la sirventa !
On ei la dauna deu castèth ?
Soi pas sirventa,
Mès soi la dauna deu castèth.

Soi pas sirventa,
Mès soi la dauna deu castèth (bis)
Ditz, ma soreta,
Qui t’a mes dins aqueth estat.
Aquò’s, mon fraire,
Lo marit que m’avetz balhat.

Aquò’s, mon fraire,
Lo marit que m’avetz balhat.(bis)
E donc lo fraire
De cramba en cramba l’a cercat.
D’un còp d’espasa,
la tèsta au maishant a copat

En français :

Ils étaient trois frères ;
Ils n’avaient qu’une sœur à marier. (bis)
Ils l’ont mariée
Au plus méchant homme du voisinage.
Il l’a tant battue
Avec un bâton de pommier vert

Il l’a tant battue
Avec un bâton de pommier vert, (bis)
Que son corps en a été meurtri
De la tête jusqu’aux pieds.
Elle est allée à la rivière
Laver son corsage.

Tandis qu’elle le lave,
Trois chevaliers viennent à passer. (bis)
Holà, la servante !
Où est la dame du château ?
Je ne suis pas la servante,
Je suis la dame du château.

Je ne suis pas la servante,
Je suis la dame du château.(bis)
Dis-moi, petite sœur,
Qui t’a mis dans cet état.
C’est, mon cher frère,
Le mari que vous m’avez donné.

C’est, mon cher frère,
Le mari que vous m’avez donné.(bis)
Alors le frère
De chambre en chambre l’a cherché.
D’un coup d’épée,
Il a tranché la tête du méchant homme.

Mes favorites

Mon amour pour les histoires mythiques et légendaires s’est, au fil des ans, tout naturellement traduit par un intérêt marqué pour les musiques traditionnelles, à commencer par la nôtre, celle du Québec.

J’ai donc, petit à petit, commencé à découvrir le répertoire de chansons que nous avons, et l’envie m’a rapidement pris de les arranger et de les jouer.

Vous trouverez ici mes préférées (tirées de ma chaîne Youtube), toutes dans un style narratif et chantées tantôt en français, tantôt dans d’autres langues.

Chanson traditionnelle québécoise, compositions, child balades, ballades anglaises et écossaises, poèmes de Tolkien

© Maddi Berger (https://maddiberger.myportfolio.com/).